Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

GUADELOUPE, l'école de THOMAS à BOUILLANTE, reçoit M' BITAKO.

le poète et les enfants


Rédigé le Mardi 3 Juin 2008 à 14:48 | 0 commentaire(s)
Lu 5488 fois

M' BITAKO est un poète qui défend sa GUADELOUPE, sa langue, le créole, cette matinée là, il a été comblé, tous les enfants de l'école de THOMAS, blancs et noirs ont déclammé, joué exlusivement en créole les poèmes de M' BITAKO!


Salle comble pour la classe de THOMAS.

La centaine d'enfants de l'école de THOMAs,  attentifs aux paroles de M' BITAKO
La centaine d'enfants de l'école de THOMAs, attentifs aux paroles de M' BITAKO
Se définissant comme un défenseur du créole, Ogis M' BITAKO a matérialisé ce samedi 31 mai 2008, à l'école de THOMAS, ce goût pour la poésie créole avec une centaine d'enfants de la section. Peu de parents malheureusement avaient accompagné leurs enfants, ce fût une matinée exceptionnelle!

La poésie créole dans tous ses états.

M' BITAKO, répondant aux questions des enfants.
M' BITAKO, répondant aux questions des enfants.
Ce 31 mai, Marie claire NICOLAS NELSON, directrice de l'école de THOMAS avait organisé une rencontre poétique avec le poète Ogis M' BITAKO, autour de son oeuvre, ''la voix de la mer''. Une centaine d'enfants, tous issus des CP jusqu'aux CM2, se sont fait une idée de la vie antan lontan, d'avant leurs mamans, grâce à la magie du verbe de la langue créole et de la qualité du langage du poète Ogis M' BITAKO. Le poète a su communiquer à tous ces enfants la valeur du patrimoine culturel guadeloupéen, par la poésie, les échanges et les questions réciproques entre eux!

GUADELOUPE, l'école de THOMAS à BOUILLANTE, reçoit M' BITAKO.
C'est sur la ''voix de la mer'' que cette matinée avait été organisée, en accord avec M' BITAKO et Marie Claire NICOLAS NELSON. Une petite métropolitaine sonnait et limitait à travers une coque à lambis, le temps imparti à chaque strophe, à chaque vers. Chaque enfant, guadeloupéen et métropolitain en créole reprenait à tour de rôle les vers de ''la voix de la mer'' de M' BITAKO, en jouant sur la force des mots, comme au théâtre.
Cette matinée en créole était encore inimaginable il y a une dizaine d'années, que des enfants de culture différente, puissent en langue créole appréhender autrement la culture de la GUADELOUPE, de mieux connaître l'auteur lui même, qui s'est livré complètement, de mieux comprendre sa façon d'interprêter, son inspiration, ses personnages, ses livres, M' BITAKO a livré son message.


Jean-jacques coudiere