Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Faux euros en Guadeloupe en question

LES ANTILLES françaises devenues une cible privilégiée des faux-monnayeurs d'euros


Rédigé le Mardi 5 Février 2008 à 08:08 | 0 commentaire(s)
Lu 5548 fois

Aprés le fléau du trafic de drogue, du blanchiment d'argent, l'arc antillais est touché par le trafic de fausse monnaie. Les faussaires abandonnent petit à petit la contrefacon du dollar pour passer à l'euro. Une réunion que viennent de piloter policiers français et experts européens la semaine dernière, à Sainte-Anne, en Guadeloupe, est une destination qui ne doit rien au hasard.


Les touristes, une cible privilégiée
Les touristes, une cible privilégiée
Vingt-quatre pays de la zone, de petits Etats comme Saint-Domingue, mais également de plus importants comme la Colombie ou le Venezuela, ont participé à ce séminaire. « Il faut sensibiliser ces pays qui sont hors zone euro, mais qui peuvent abriter des unités de fabrications industrielles de faux billets », avance Didier Duval, chef du pôle de lutte contre la délinquance financière à la Direction centrale de la police judiciaire française. Avec le concours de l'Office de lutte antifraude (Olaf) de l'Union européenne, les experts français proposent aussi une aide technique pour détecter ces faux euros. « Nous offrons une palette complète, de la coopération judiciaire à la formation des policiers et des magistrats pour cibler cette criminalité », poursuit Didier Duval.

Touristes en ligne de mire

@rtbf
@rtbf
Au cours de ces derniers mois, trois imprimeries clandestines de faux euros ont été démantelées en Colombie. Europol évoque par ailleurs des cas au Pérou et au Venezuela. « Pour ces réseaux, il est ensuite facile d'écouler des faux billets aux Antilles en profitant de l'afflux de touristes en provenance d'Europe, qui paient souvent en cash pendant leurs vacances. »
Des coupures fabriquées en partie dans des imprimeries high-tech, détenues par des mafias d'Amérique du Sud, plus particulièrement en Colombie et au Pérou. L'an dernier, 600 000 coupures de faux euros ont été saisies dans le monde, juste avant leur introduction sur le marché, et dix-neuf imprimeries clandestines découvertes. Une perte de près de 50 millions d'euros pour les faussaires.

toucher et regarder
toucher et regarder

Comment detecter de faux billets

Un certain nombre de signes de sécurité ont été incorporés dans les billets en euros. Ils permettent de reconnaître immédiatement un billet authentique.

Touchez l'impression en relief – des procédés d'impression spéciaux confèrent au billet son toucher unique.

Examinez le billet par transparence : le filigrane, le fil de sécurité et le nombre incomplet apparaissent. Ces trois éléments sont visibles aux recto et verso des billets authentiques.

Inclinez le billet : au recto, apparaît alors une image changeante sur l'hologramme. Au verso, on peut voir la bande brillante (sur les coupures de 5, 10 et 20 euros) ou le nombre à couleur changeante (sur les coupures de 50, 100, 200 et 500 euros).

Vérifiez toujours plusieurs signes de sécurité. Quelques secondes suffisent pour vérifier l'authenticité d'un billet. Touchez le billet, regardez-le et inclinez-le.


sébastien sabattini