Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Etude sur les vacances d'été 2010 des français, la Guadeloupe en berne

Etude sur les vacances d'été des français, la Guadeloupe en berne


Rédigé le Vendredi 9 Juillet 2010 à 18:54 | 1 commentaire(s)
Lu 1937 fois

D'après l'étude de protourisme de juillet 2010, 48% des Français partiront en vacances en juillet/août (séjours de 4 nuits et plus) pour une durée moyenne de 13,5 jours en dépensant en moyenne 1.300 € soit 96 € par jour de vacances par foyer (138 € par jour en hébergement payant et 53 € par jour en hébergement gratuit). 30% des partants ont un budget en baisse et 13% en hausse. Seulement 20% des partants envisagent un séjour à l’étranger cet été.


Les Français cherchent à préserver leurs vacances d’été en faisant des arbitrages d’achat sur la destination ou le niveau des dépenses.

54% de nos concitoyens envisagent de passer une nuit en dehors de leur domicile cet été et 48% des foyers français envisagent de prendre de vraies vacances (séjours de 4 nuits et plus) en juillet/août 2010. 21,4 millions de Français seront en vacances au mois d’août et 17,2 millions en juillet (certains à cheval sur juillet/août, d’autres prenant des vacances fractionnées). 30% des partants jugent leur budget vacances 2010 inférieur à 2009. C’est 8 points de plus que l’an passé. 13% ont un budget supérieur, ce sont essentiellement des multi-partants avec une surreprésentation des cadres, des professions libérales mais aussi des jeunes actifs. Les couples sans enfants avec double revenu (DINK’S) y sont surreprésentés ainsi que les personnes âgées de plus de 50 ans.
Pour 60% de ceux qui disposent d’un budget moindre cet été, le budget vacances est en concurrence avec les « besoins essentiels » de la famille c’est-à-dire la nourriture, l’habillement, la santé et  l’éducation. Les principaux postes de restrictions budgétaires seront les sorties au restaurant (68%), les achats de cadeaux souvenirs (58%), mais plus d’1/3 de ceux qui feront des économies le feront sur l’hébergement (33% contre 19% en 2009). Le budget consacré aux seules vacances d’été est de 1.300 € pour une durée moyenne de 13,5 jours, 18 jours pour ceux qui choisissent les hébergements gratuits (parents, amis, résidences secondaires) et 10,5 jours en moyenne en hébergement payant.
Les foyers qui ne partiront qu’en été auront un budget moyen de 1.442 € en hébergement marchand et 954 € en hébergement non marchand. Les foyers français dépenseront donc en moyenne 96 € par journée de vacances cet été, 138 € par jour pour ceux qui choisissent un hébergement payant et 53 € par jour pour ceux qui sont hébergés gratuitement.

80% des séjours des Français se feront en France et 20% à l’étranger cet été.

La région PACA arrive en tête des destinations françaises avec 18% d’intentions de départ cet été suivie par le Languedoc-Roussillon et l’Aquitaine ex-æquo avec 15% des intentions de départ. La Côte Méditerranéenne attire 1/3 des intentions de départ et la façade Atlantique 41%. Parmi les régions qui progressent cet été, l’Aquitaine et la Bretagne bénéficient de la plus forte hausse (+4%), notamment auprès des clientèles CSP+ (+7%). A contrario, les destinations « montagne » et « campagne » sont plus fortement plébiscitées par les CSP- cette année. A noter, la progression des hébergements aux deux extrémités : les hébergements les plus couteux à l’instar de l’hôtellerie (+5 points) ou à fort contenu comme les hébergements atypiques (cabanes, roulottes, éco-lodges, etc.) qui bénéficient d’une progression à deux chiffres et une demande croissante vers les hébergements à « petit prix » avec une hausse des emplacements nus dans les campings, des meublés à moins de 500 € la semaine ainsi que les échanges de maison. Le segment intermédiaire entre 700 et 1.000 € la semaine semble être le plus affecté. Parmi les destinations étrangères, la péninsule Ibérique (Espagne/Portugal) reste en tête avec 21% des intentions de départ, suivie du Maghreb (14%), de l’Italie (10%), de l’Amérique du Nord (8%). A noter la forte progression des îles à l’instar de l’Ile Maurice et des Antilles françaises. Pour la moitié des partants à l’étranger, le mode d’hébergement choisi est l’hôtel et l’hôtel-club. 60% des partants à l’étranger ont un budget vacances par foyer supérieur à 2.000 € avec une surreprésentation des CSP+ (37%) et des habitants des grandes villes

40% des vacanciers réservent à moins d’un mois de leur départ dans l’attente du bon plan et d’une météorologie favorable.


En 2010, près de 80% des foyers de partants utilisent Internet comme outil d’information pour leurs vacances. En moyenne, les partants regardent 6,4 sites Internet avant de prendre une décision de vacances et 7 vacanciers sur 10 choisissant un hébergement marchand se disent influencés par la météorologie. 40% des vacanciers se disent prêts à changer de lieu de vacances et à écourter leur séjour avec une météorologie défavorable. Selon Didier Arino, responsable de l’étude, « la progression des nuitées cette année est due à une augmentation de la durée de séjour d’une nuitée par rapport à 2009 alors que les taux de départ en vacances ne progressent pas. Nous avons atteint un point bas en 2009 et l’année 2010 ne peut être que meilleure sans être euphorique. Si l’an passé les Français ont servi
d’amortisseur dans un contexte de crise, cet été ce sont les clientèles étrangères en forte progression qui apporteront le plus de consommation touristique dans un contexte de baisse du budget vacances des Français ».

Enquête réalisée par Protourisme interrogées par internet entre le 1er et le 9 juin 2010.

> http://www.protourisme.com


sébastien sabattini