Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Voyage en Guadeloupe : quelques conseils pour le parfaire: Superbes plages, paysages...… https://t.co/CHc6343wSW
Guide de Guadeloupe

Delta AirLines

bientôt hors du Chapitre 11


Rédigé le Mercredi 18 Avril 2007 à 00:00 commentaire(s)
Lu 3017 fois

La compagnie aérienne américaine Delta Airlines pourrait sortir de la loi sur les faillites le 30 avril prochain. C’est à cette date que le tribunal d’Atlanta (Géorgie) va examiner le dossier du transporteur, présent en Guadeloupe et Martinique.


delta air lines
delta air lines
Trois milliards de dollars. C’est le montant des économies réalisées par Gerald Grinstein, le PDG de Delta Airlines, depuis le placement de la compagnie sous la protection du Chapitre 11. Cette loi sur les faillites permet à une entreprise en difficultés financières de continuer à fonctionner tout en cherchant un accord avec ses créanciers. Et Delta a obtenu cet accord. Lundi 16, ils ont voté à 95 % le plan de réorganisation. Dans un communiqué, la compagnie indique qu’il intègre l'attribution de nouvelles actions Delta aux créanciers.

Pour autant, le parcours du combattant du transporteur américain ne s’arrête pas là. Le 25 avril prochain, le tribunal des faillites d’Atlanta doit se prononcer à son tour. Et si tout va bien, la cotation de l’entreprise reprendra à la bourse de New York au début du mois de mai.

Delta Airlines, qui opère chaque semaine des rotations entre Atlanta et la Guadeloupe et la Martinique, a été placé sous le Chapitre 11 en septembre 2005. Les pertes étaient de 3,8 milliards de dollars. Elles sont passées à 6,2 milliards de dollars en 2006. 5,4 milliards de dollars ont par ailleurs été provisionnés pour un plan de réduction des coûts fixes. Gerald Grinstein a sérieusement réduit le fonctionnement de son entreprise en économisant trois milliards de dollars. 1 milliard sur les opérations, un autre en renégociant des contrats avec les avionneurs et enfin un autre milliard de dollars en réduisant les salaires tout en augmentant les heures de travail et en se séparant de 24 000 employés.

Toujours très courtisée

Affaiblie, Delta Airlines demeure une entreprise très courtisée. En novembre 2006, US Airways, la sixième compagnie américaine, a lancé une offre hostile de rachat qui n’a pas abouti. C’est que le PDG de Delta fourmille d’idées. Dès la sortie de la faillite, il a prévu de renforcer la compagnie à l’étranger et notamment le transatlantique (Londres-Heathrow) afin de lutter contre la concurrence des low-cost sur les vols intérieurs.

Des projets aussi aux Antilles

Installée depuis mi-décembre 2006 à Pointe-à-Pitre et Fort-de-France, Delta peine à décoller. Elle effectue une liaison directe de Pointe-à-Pitre à la plate-forme de correspondance d'Atlanta une fois par semaine. Pour la saison hivernale, le taux de remplissage moyen de la compagnie côtoyait les 40%. En cause, le manque de communication à Atlanta et le manque de concertation avec les voyagistes locaux. -

"Nous avons voulu faire vite. Nous ne voulions pas laisser passer la possibilité de toucher le public américain"

expliquait à New Media la présidente du Comité du tourisme de Guadeloupe (CTIG), Josette Borel-Lincertain. L’objectif 2007 de la chambre de commerce et d'industrie de Pointe-à-Pitre est d’atteindre une moyenne de 50 % de remplissage sur toute l’année.

"Entre 55 et 60 %, nous aurons réussi notre pari"

renforce Josette-Borel-Lincertain.
Pour améliorer les chiffres de la période estivale, dans un premier temps, l’accent sera mis sur la communication. Les basketteurs guadeloupéens évoluant en NBA, Mickaël Piétrus, Mickaël Gélaballe et Yohan Pétro seront mis à contribution pour devenir les nouveaux ambassadeurs de la destination Guadeloupe aux Etats-Unis.


Sébastien Sabattini