Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Déchet Guadeloupe : la décharge de Baillif ne rouvrira pas

Spectacle affligeant de nos élus


Rédigé le Mercredi 3 Octobre 2007 à 07:20 commentaire(s)
Lu 5008 fois

Rien ne va plus chez nos chers élus de Guadeloupe : Le maire de Baillif s'oppose à nouveau à l'ouverture de la décharge, le président de région Victorin LUREL, discute tournure de phrase, même Daniel Geniès, le président du SICTOM de l’agglomération pointoise, s’est déclaré “dégoûté”. Il a annoncé qu’il n’accueillerait plus les déchets de la Basse-Terre


élection en mars 2008 la solution au futurs problemes de déchet en Guadeloupe
élection en mars 2008 la solution au futurs problemes de déchet en Guadeloupe

Histoire d'un désastre annoncé :

Nous avions soulevé lors de notre article Gestion des déchets en Guadeloupe : l'échec des élus locaux l'INCAPACITE pour tous nos élus locaux à TOUS les niveau de régler un problème de poubelles en région BASSE TERRE.

  • Aucune solution trouvée pendant la réunion des maires du Sud Basse terre en préfecture lundi 24 septembre.

  • Aucune solution trouvée par les 2 présidents de région successifs lucette MICHAUX-CHEVRY et Victorin LUREL

  • Aucune solution trouvée par les maires des communes concernées

  • Aucune solution trouvée par le préfet BROT qui stygmatise le rôle de l'état dans cette affaire "nous sommes à la veille d'une catastrophe sanitaire et une solution doit être trouvée pour éviter la prolifération de rats et le développement de la dengue. Trouver cette solution n'est pas du ressort de l'état. Les communes doivent s'en charger mais il est temps pour les élus de s'y mettre sans penser aux élections à venir"

  • Enfin, BARLAGNE qui malgré l'argent versé par les communes pour trouver une solution

décharge Baillif
décharge Baillif

LUREL provoque une réunion : BRESLAU accepte de réouvrir la décharge

Lors de la réunion organisé par le département et région guadeloupe, excusez du peu nous avions soulevé dans notre article La décharge de Baillif va rouvrir en Guadeloupe l'INCROYABLE revirement de cap qu'avait effectué BRESLAU, représentante élue des baiffiens. En effet, aprés avoir le 24 septembre organisé la révolte des baillifiens contre la réouverture de la décharge défigurant cette commune, aprés avoir clamé haut et fort que c'est l'intérêt de la population et la santé de ses administrés qui prévalait, aprés avoir souligné à qui voulait l'entendre que la loi en Guadeloupe doit s'appliquer, un arreté prefectoral ayant demandé la fermeture de la décharge il ya 14 mois, aprés avoir fait remarquer qu'il existait d'autres solutions à court terme comme l'utilisation de la déchetterie de la Gabarre que l'on pouvait couplé au terrain de stockage de déchet mis à la disposition au sud Basse Terre par la sérieuse équipe communale de Capesterre, Marie-Lucile Breslau accepte la réouverture du furoncle de sa commune. Qu'est ce qui a donc changé ? La Région Guadeloupe s'était engagé à effectuer des travaux de réhabilitation de la décharge contre sa réouverture temporaire, et le maire de Baillif avait été promue réprésentante du SYMCTOM Basse Terre


Heureusement, chers touristes, la Guadeloupe c'est aussi ca
Heureusement, chers touristes, la Guadeloupe c'est aussi ca

rebondissemeent : BRESLAU n'ouvre pas la décharge de Baillif !

Le mardi 2 octobre, la décharge de Baillif reste fermée. Marie-Lucile Breslau, explique sa décision par l’absence de travaux d’urgence de réhabilitation de la décharge.
"...Les collectivités régionale et départementale avaient pour leur part annoncé leur intention d’accompagner le surcoût éventuel du transport des déchets entre Baillif et la décharge de Grand Camp (près de Pointe-à-Pitre). Département et région s’étaient par ailleurs engagés à participer au financement des travaux d’urgence de réhabilitation de la décharge de Baillif et au cofinancement des process permettant l’amélioration de la gestion du site. Mais ces travaux n’ont pas commencé..." source Newmedia

Le président PS de la Région Guadeloupe fait connaitre son étonnement par un communiqué et affirme que ses engagements “n’étaient assortie d’aucune condition de démarrage immédiat de travaux de réhabilitation”.

Cet échec de nos élus est trés grave, puisqu'on se rend compte que quelque soit le niveau de responsabilité en Guadeloupe, nos élus (BASSE TERRE, région et département) ne peuvent s'entendre politiquement pour régler un problème d'interêt général.

Ce sont les guadeloupéens, encore, qui paieront les pots cassés :
risque sanitaire
poubelles encombrants nos villes
image de la Guadeloupe à 20 jours du début de saison touristique
intervention ingérente devenue maintenant obligatoire de l'état fraçais pour sortir la Guadeloupe de ses poubelles qui ne trouve de solution seule......pour les idées de statut d’autonomie progressiste et identitaire, traduisant l’idéal d’émancipation de son peuple né d’une histoire partagée avec la France, il faudra revoir notre copie !





sébastien sabattini