Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Bouillante dans l'histoire, (étude de monsieur marthélius Ladine, historien)


Rédigé le Jeudi 19 Avril 2007 à 12:46 commentaire(s)
Lu 4170 fois

Avec une superficie de 4.324 hectares, la commune de Bouillante est limitée par Petit Bourg à l'est, par Pointe Noire au nord, Vieux Habitants au sud et ses côtes sont baignées et caressées par la mer Caraïbe à l'ouest!


islet Pigeon, anciennement goyave
islet Pigeon, anciennement goyave

Islet à Goyave

Fondée après le débarquement des premiers colons à la Pointe Allègre en 1635, elle fût nommée Islet à Goyave,du nom du petit islet qui est à une demi lieue de cette Anse sous le vent précisait le Père Labbat qui avançait une raison logique à ce choix.
Mais elle tire aussi son nom de la présence de beaucoup de goyaviers qui embaumaient de leurs fruits jaunis toute la nature.

Gouverneur Houël
Gouverneur Houël

Bouillante, partie dévolue au sieur De Boisseret.

Lors de la création de la deuxième compagnie des Indes occidentales, Bouillante se trouvait dans la part dévolue au sieur De Boisseret, beau frère du gouverneur Houel.
En 1664, il y avait 48 cases à Bouillante,dans lesquelles se trouvaient:
192 blancs, (102 hommes, 34 femmes, 56 enfants).
110 esclaves, (41 hommes, 34 femmes, 35 enfants).
Il s'y trouvait une seule famille de nègres libres de 5 personnes!

Progressivement se sont installés des petits blancs, c'est à dire des engagés qui pendant 36 mois devaient travailler pour payer les frais de leur voyage. Une fois leur contrat terminé, ils s'installèrent à leur propre compte et devenaient à leur tour des propriétaires terriens.

L'installation des colons fortunés.

Une sucrerie sous l'esclavage
Une sucrerie sous l'esclavage
Parallèlement, s'établirent dans le quartier de Pigeon qui était jadis le centre économique et administratif, des colons fortunés.
Parmi ces nobles bourgeois se distinguèrent:
Joseph Bourceau, originaire de la Rochelle, propriétaire d'une sucrerie.
Antoine Pigeon, arrière petit fils su sieur Simon Pigeon qui naquit vers 1614 dans la ville d'Orléans.
Simon Pigeon fut d'abord marchand, puis capitaine de milice du Vieux quartier de Vieux Habitants.
Quand au sieur Antoine Pigeon, il posédait trois habitations et une distillerie. On peut également citer Edouard Machet deuxième du nom, d'origine anglaise, né en 1653 en terre guadeloupéenne. Il possédait une sucrerie. Son père Edouard Machet, propriétaire terrien, naquit en 1629.
Toutes ces personnes précitées sont à l'origine des installations et du développement de l'industrie sucrière à Bouillante!

En relation avec les milieux d'affaires et de la finance internationale!

Monnaie sous louis 14
Monnaie sous louis 14
Plus tard, vinrent s'ajouter à cette coloniale et esclavagiste caste, la famille Joseph Desmarais, Jacques Marsolle et le sieur Monchy, marguillier à l'église. Ils étaient en relation avec les milieux d'affaire et de la finance internationale!
L'économie bouillantaise et celle des régions limitrophes connurent en 1654, un essor considérable avec l'arrivée des hollandais tel que Jean David, Guillaume Garet, Josse Pitre.

Une histoire mouvementée.

Bateaux pirates
Bateaux pirates
Durant toute son histoire mouvementée, Bouillante fut à maintes reprises la prois des anglais. En 1690, ces derniers débarquèrent à l'Anse à la Barque ou ils rencontrèrent une riposte exemplaire. En 1703, la flotte anglaise jeta l'ancre dans l'Anse Bouillante qui n'était pas bien gardée. Pris d'une panique effroyable et incontrôlée, les habitants prirent la fuite pour se cacher dans les hauteurs laissant cases, église et presbytère aux mains des pilleurs et sous la proie des flammes!

Il y avait trois garnisons à Bouillante, la plus importante était l'Anse à la Barque. La deuxième située à la pointe de la Lézarde et la troisième à la pointe Batterie.
La milice a été composée de plusieurs capitaines. Certains donnèrent leurs noms à des lieux dit sections, tels que: Losteau, Pigeon.


M. Ladine