Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


Après le chlordécone, les agriculteurs à la pointe du combat!


Rédigé le Mercredi 10 Octobre 2007 à 05:03 commentaire(s)
Lu 2831 fois

Les agriculteurs se mobilisent à l'aide de leurs syndicats pour contrer la mauvaise image des produits naturels guadeloupéens!


Ne pas baisser les bras au moment de la mobilisation!

Les légumes pays en Guadeloupe
Les légumes pays en Guadeloupe
Depuis l'arrêté préfectoral d'octobre 2003, les agriculteurs sont dans l'obligation de faire analyser leurs terres avant chaque culture de produits à risques. Les agriculteurs, à la suite cet arrêté avaient interpellé le gouvernement sans résultat à ce jour.
Après les déclarations pseudo scientifiques et outrancières du professeur Belpomme sur les pollutions engendrées par le chlordécone, les organisaions syndicales ont exigé une rapide réponse à leurs doléances!
Ils demandent:

Une traçabilité efficace des produits agricoles.
Le suivi, depuis le fournisseur d'intrants, (éléments entrants dans la production), jusquà la mise en marché des produits, des itinéraires techniques pratiqués et des pesticides utilisés.
L'élaboration d'une carte des sols.
La mise en place d'un certificat de conformité délivré par les autorités adéquates aux producteurs sur la base des résultats des analyses de sols, afin qu'il puisse être présenté aux consommateurs.
Le renforcement des contrôles et recherches des pesticides sur les produits importés, surtout dans le cadre de la prochaine entrée en vigueur des accords de partenariats économiques, (APE) en janvier 2008.
Le renforcement des contrôles dans tous les lieux de ventes, marchés, super marchés, grossistes, etc...
La mise en place d'un laboratoire en Guadeloupe et en Martinique pour effectuer les analyses de chlordécone sur des échantillons de sols et de végétaux!


Les agriculteurs ne sont pas des empisonneurs, déclare Philippe Rotin membre du conseil de l'UPG et l'un des porte paroles de l'inter syndicale, composée de :

Syndicat des jeunes agriculteurs
UPG
FDSEA
URSOPA -MODEF


Jean-Jacques Coudiere