Atout Guadeloupe - Guide vacances Guadeloupe
AtoutGuadeloupe : Atout Guadeloupe | Plonger avec des lentilles: Plonger avec des lentilles : Peut-on... https://t.co/8DKzw7fVmU https://t.co/eFsaArgp09

Guide de Guadeloupe


200 euros pour les bas salaire en Guadeloupe ?


Rédigé le Jeudi 19 Février 2009 à 02:17 | 0 commentaire(s)
Lu 2105 fois

Alors que l'escalade de violence continue en Guadeloupe devant les representants de l'Etat, les élus locaux et le LKP tous impuissants, le gourvernement français tente de reprendre la main par le biais de son premier ministre françois Fillon. "Cette nuit, on a réussi à mettre sur pied une proposition" qui peut douter que celle ci traite de l'augmentation des bas salaires de 200 euros ?


Le Premier Ministre entre en négociation pour la Guadeloupe
Le Premier Ministre entre en négociation pour la Guadeloupe
Avec une situation plus que tendue en Guadeloupe et malgré la petite accalmie de cette nuit, Nicolas, Sarkozy va recevoir les élus d'Outre-Mer ce jeudi soir à l'Elysée mais le gouvernement n'est pas dupe, les élus locaux ont été les premiers discrédités dans l'ile et leurs pouvoirs politiques sur le peuple guadeloupéen est devenu une arlésienne...

François Fillon donc en prélude annonce : "Cette nuit, on a réussi à mettre sur pied une proposition", sans en dire plus à part que cette proposition sera «soumise au patronat et au collectif» guadeloupéen dans la matinée.

Une proposition faite au patronat qui va leur permettre certainement d'augmenter les bas salaires d'environ 200 euros valider en dernier lieu par les syndicalistes qui auront la responsabilité finale d'annoncer la fin de la violence par l'acceptation de ce que propose le gouvernement français.

L'ile n'en peut plus de cette grève devenue incontrôlable et incontrôlée mettant tour à tour les responsables de l'état, politiques et syndicalistes devant la dure réalité de la rue :

L'un des répresentants du parlement et président de Région Guadeloupe, Victorin Lurel est réaliste: "la Guadeloupe est au bord de la sédition", cet aveu d' auto-impuissance sera le dernier signal fort lancé au gouvernement pour le faire réagir de manière exceptionnelle au conflit, heureusement entendu.

En Guadeloupe, la grève continue





sébastien sabattini